page précédente
> page précédente
vide

Nom du projet

vide

QUELQUES LAMES DE BOIS SUR UNE COUR

Lieu

vide
56 Morbihan

VANNES

Thème

vide
Logement collectif


vide

 

Maîtrise d'Oeuvre

vide

ANTAK JP Leconte architecte du patrimoine

 

vide

QUELQUES LAMES DE BOIS SUR UNE COUR

Le projet que nous présentons est celui de la rénovation des façades et des intérieurs d’un immeuble ancien situé à Vannes. L’immeuble est protégé au titre du secteur sauvegardé et se trouve face aux remparts de la ville. Le projet correspond à la réfection d’une façade à pan de bois XIXème, avec isolation par l’extérieur, reprise préalable de la structure de l’ossature et effacement des réseaux de distribution des fluides.

Surface totale de l’opération : 218m2 de façades pour la partie présentée, côté arrière.
Le montant total de l’opération est de 250.000 euros TTC, honoraires inclus.
Le rapport entre la complexité du projet et le budget alloué fait de cette opération, selon nous, une opération normale.

Cet immeuble se trouve à Vannes (56), 1 place Joffre
Le lieu d’implantation est fortement urbain.
Le contexte de cette opération est plutôt ancien, historique, touristique.
On peut visiter. Vue possible à partir des remparts ou de la poterne proche ou en demandant poliment….

Les matériaux principaux utilisés sont le bois et l’ardoise, avec pour le bois emploi en parement d’un bardage de lames de mélèze.
La dominante de couleur de ce projet est celle du bardage laissé dans sa teinte naturelle, avec rehaut d’une teinte chaude en peinture, sur les menuiseries bois
Le bardage utilisé pour ce projet coûte 180 euros TTC / m2 isolant compris. Le traitement complet de la façade revient à 460 euros TTC / m2 compris les reprises de structures menuiseries et toitures

Notre structure est un atelier d’architectes ouvert depuis 1981.
Nous sommes une équipe de 4 personnes dont 3 architectes diplômés.
De la commande à la livraison il s’est écoulé 4 années.
Nombre de personnes en général ayant participé de près ou de loin à la réalisation du projet :
Architectes : 2, ingénieur : 1, entreprises : 6, contrôleur : 1.
Les interlocuteurs, commanditaires ou personnes représentant la maîtrise d’ouvrage, étaient au nombre de 7. Cela fait un nombre habituel et très grand d’interlocuteurs, comme dans toutes ces opérations.

La plus « désagréable » remarque qui nous ait été faite sur cette opération est :
«C’est plutôt réussi, mais comment avez vous pu réaliser cela en secteur sauvegardé
sous le contrôle de l’Architecte des Bâtiments de France ?»

Une des plus agréables remarques qui nous aient été faites sur cette opération est celle de l’Architecte des Bâtiments de France :
« Vous vous en êtes pas mal tirés, c’est plutôt réussi, et ça passe assez bien dans le contexte, comment avez vous fait pour réaliser cela ?... »


Cordialement.

ANTAK JP Leconte architecte du patrimoine
15 rue des Etats 444000 Nantes